Dans quels secteurs les praticiens et praticiennes des sciences humaines travaillent-ils?

Les praticiens et praticiennes des sciences humaines travaillent dans divers domaines. Parmi les domaines «classiques», on compte les secteurs de la création et de la culture, le journalisme, l’édition, les médias en général. Puisque les praticiens et praticiennes des sciences humaines ne sont en principe pas formés pour un métier spécifique, ils sont très flexibles sur le marché du travail, notamment dans l’éducation, la politique d’éducation, les relations publiques, la communication, l’économie privée, les associations à but non lucratif et l’administration (Bulletin ASSH 4/2011, Utilité et culture des sciences humaines). 

Environ 10% des collaborateurs de Swiss Re, au bénéfice d’un diplôme d’une haute école, sont effectivement issus des domaines des sciences humaines.

Hux Ivo, Managing Director Swiss Re, ibid., p. 52

Connaissances spécifiques et compétences globales

Dans un large champ d’application, leurs connaissances spécifiques et leurs compétences générales sont très demandées, explique Ivo Hux, Managing Director, Swiss Re Paris. Les praticiens des sciences humaines travaillent chez Swiss Re dans la communication d’entreprise, les services du personnel, le service interne d’information et de recherche, l’histoire entrepreneuriale, l’underwriting des risques spéciaux comme les risques politiques, les équipes stratégiques et même dans les fonctions centrales de l’acquisition de clients, notamment pour les marchés exotiques d’Europe de l’Est, du Moyen et de l’Extrême-Orient. (Hux Ivo, Managing Director Swiss Re, ibid., p. 52).

Pour en savoir plus

Secteurs économiques